ETCM

Démos / Galerie

i1 U 0p1 Re700 SPHERE planes bis

 

Précession au sein d’une sphère

Angle de rotation=120, Taux de précession=0.3. Première bifurcation vers un état stationnaire caractérisé par une forme en S (mode de ‘spinover’ ou écoulement de Poincaré) à Re=700, isosurface de |U| et sections de U_z. Décomposition de domaine utilisée par le code SFEMANS.

R. Hollerbach, C. Nore, P. Marti, S. Vantieghem, F. Luddens et J. Léorat.

 

 

i2 Ext2 LdcB RotU persp

Effet dynamo dans un cylindre en précession

Angle de rotation=90, taux de précession=0.15, rapport d’aspect géométrique H/R=2. Champ de vorticité instantané (rouge), énergie magnétique (couleur: courant axial) et lignes de champ magnétique (jaune/vert: champ magnétique axial positif/négatif)

C. Nore, J. Léorat, J. L. Guermond et F. Luddens.

 

 

 

i4 mergFusion de deux tourbillons hélicoïdaux pour différents pas hélicoïdaux

Séquence temporelle représentant la composante hélicale de la vorticité dans un plan normal à l’axe de l’hélice. Haut: Fusion diffusive pour un pas hélicoïdal d'ordre 1. Bas: fusion suite au développement de l’instabilité d’Okulov.

I. Delbende, M. Rossi et B. Piton.

 

 

i5 RotDiskBluei5 RotDiskManipDéformation d'une surface libre engendrée par un disque tournant : expérience et simulation (Blue).

Déformation d'une surface libre engendrée par un disque tournant: la comparaison entre la simulation (code Blue) et l'expérience réalisée au LIMSI se fait dans un régime laminaire où l'écoulement est axisymétrique. Les déformations sont grandes (comparables à la hauteur au repos). Rayon 62.5mm, Hauteur du fluide au repos (15 - 60 mm), Fluide (huile de viscosité dynamique 50 mPas, masse volumique 866 kg/m³), vitesse de rotation du disque (100 - 200 Tr/min).

L. Martin Witkowski, J. Chergui et Lyes Kahouadji.

 

i6 tooth

 

 

Etat de frontière (“edge state”) dans une couche limite de Blasius

Isosurfaces de vitesse longitudinale et critère lambda2 (détection de structures tourbillonnaires).

Y. Duguet, P. Schlatter, D.S. Henningson and B. Eckhardt.

 

 

Dérive de Stokes

i7 compil wietze

Dans un écoulement ondulatoire, une particule de fluide ((a) étoile) peut se déplacer en moyenne ((a) lignes pointillés). Si cet écoulement ondulatoire à lieu dans un liquide conducteur (métal liquide, plasma) il peut générer un champ magnétique par effet dynamo. On montre théoriquement et on teste numériquement que la dérive de Stokes associée à l’onde produit le même type de champ magnétique (c) que les ondes initiales (b). Avantage : il suffit de calculer la dérive de Stokes associée à l'onde, afin de conclure si celle-ci puisse agir en tant que dynamo.

W. Herreman and P. Lesaffre

LIMSI
Campus universitaire bât 508
Rue John von Neumann
F - 91405 Orsay cedex
Tél +33 (0) 1 69 15 80 15
Email

RAPPORTS SCIENTIFIQUES

Le LIMSI en chiffres

10 équipes de recherche
100 chercheurs et enseignants-chercheurs
40 ingénieurs et techniciens
60 doctorants
70 stagiaires

 Université Paris-Sud nouvelle fenêtre

 

Paris-Saclay nouvelle fenêtre