CPU

Projets

Projet PSPR (Financement EDF R&D, 2015-2018, Responsable Vincent Boccara)

Le projet PSPR (Poste de Supervision en Prévention des Risques) est un contrat de collaboration entre EDF R&D et le LIMSI-CNRS. Il vise à concevoir et mettre en œuvre une démarche de conception de scénarios de formation pour une activité de travail qui n’existe pas encore : superviseur au poste de supervision des risques en Centre National de Production Nucléaire (CNPE). Ce projet soulève un ensemble de questions de recherche : Comment concevoir des outils de formation professionnelle prenant en compte conjointement le point de vue, les besoins et l’usage des formateurs et des formés à partir de l’analyse du travail ? Comment anticiper et intégrer en conceptions les transformations des conditions de travail des formateurs et d’apprentissage des formés impliqués dans l’insertion d’un nouvel outil de formation ? Dans quelles mesures l’insertion d’un nouvel outil de formation peut être une opportunité de développement pour les formateurs ? Quelles sont les conditions favorables à l’appropriation de ce type de démarche de conception par des formateurs ?

Ce projet contribue plus largement aux recherches sur la conduite de projet de formation, les modèles de conception et le développement des compétences et de l’activité aussi bien des formateurs que des formés. 

Projet CERNUM (Responsable Vincent Boccara)

Le projet CERNUM (Chantier Ecole Radioprotection Numérique) est un contrat de collaboration entre EDF R&D et le LIMSI-CNRS. Il vise à concevoir un outil pour simuler de manière réaliste l'irradiation de sources radiologiques en vue d’améliorer les formations à la radioprotection dans le domaine nucléaire.

L’insertion du CERNUM en formation est susceptible de modifier en profondeur les conditions de travail des formateurs et les possibilités d’apprentissage des formés. L’enjeu est alors de favoriser dès la conception l’appropriation du futur outil par les formateurs en vue de leur offrir des possibilités de re-conception des scénarios de formation pour améliorer l’apprentissage des formés en radioprotection.

Ce projet contribue ainsi plus largement aux recherches sur la conduite de projet de formation, les modèles de conception et le développement des compétences et de l’activité aussi bien des formateurs que des formés.

Projet ANR MOCA (Responsable Jean-Claude Martin)

"Mon petit monde de compagnons artificiels" est un projet de recherche financé par l’Agence Nationale de la Recherche - programme CONTINT. Les compagnons artificiels sont des systèmes interactifs intelligents destinés à entretenir une relation à long terme privilégiée avec un utilisateur. Les compagnons artificiels peuvent adopter diverses incarnations sur différents dispositifs: personnage virtuel sur un écran d’ordinateur, robot personnel, ou application sur terminal de poche, afin d’être au plus près de l’utilisateur dans toutes les situations de la vie quotidienne.
Quatre laboratoires de recherche (Lab‐STICC, LIMSI, LTCI et LIG) ont réuni leurs compétences pour appréhender les concepts de relation, de valeur, de personnalité, et de plasticité des compagnons et travaillent au développement d'une plateforme de compagnons.Projet ANR MOCA

Stand Innorobo 2014 - Lyon

 

Projet SMACH (Responsable Nicolas Sabouret)

Interface du simulateur SMACH

Le but de ce projet en collaboration entre le CNRS, EDF R&D et l'UPMC est de simuler l'activité quotidienne des ménages en rapport avec la consommation énérgétique. Dans ce projet, le LIMSI travaille avec EDF sur la définition d'un modèle de simulation multi-agent multi-niveau, permettant de rapprocher différentes expertises. Le modèle combine 3 dimensions: celle de la population (de l'individu au foyer), celle de l'activité (de l'action à l'habitude) et celle de l'environnement de consommation (de l'appareil à l'habitat). Il permet de simuler différentes politiques de gestions de l'énergie dans le contexte d'études menées aurpès d'usagers en Bretagne et en Rhone-Alpes. Nous avons aussi défini un algorithme de génération automatique de scénario d'activité à partir de données "enquête emploi du temps" de l'INSEE.

 

Projet ANR NARECA (Responsable Jean-Claude Martin)

Le projet ANR NARECA s'intéresse à la modélisation du dialogue et des interactions avec unagent conversationnel animé. Le premier objectif de ce projet est d'étudier l'impact d'un agent conversationnel sur une tâche de dialogue simple (l'agent raconte une histoire à un enfant qui réagit). À partir des annotations du dialogue et des réactions de l'enfant face au narrateur artificiel, nous proposons un modèle de contrôle des expressions faciales et corporelles de l'agent virtuel. Dans ce projet, le LIMSI est en charge de la définition du modle d'animation comportementale de l'agent. Ce modèle est basé sur les théories de l'évaluation cognitive proposées par K. Scherer.

 

Projet ANR VICTEAMS (Responsable Vincent Boccara)

Le projet ANR VICTEAMS (Virtual Characters for team Training: Emotional, Adaptive, Motivated and Social) s’intéresse à la formation aux compétences non-techniques d’équipes médicales en situation de crise. Il s’agit de concevoir des modèles computationnels et psycho-ergonomiques pour des environnements virtuels peuplés de personnages virtuels autonomes, permettant aux futurs médecins et intervenants de s’entraîner en simulation. Ce projet implique plusieurs chercheurs de l’équipe CPU ainsi que des partenariats académiques et industriels (UTC, IRBA, CEA, BSPP, EVDG, Reviatech). L’équipe CPU participe à plusieurs axes de recherche du projet : 1) analyses, modélisation et spécification des situations de travail, des processus de conscience collective de la situation et de la prise de décision, 2) spécification du modèle computationnel du futur environnement, 3) développement des moteurs computationnels et 4) évaluation de l’environnement par les futurs utilisateurs pendant le processus de conception. Ce projet contribuera ainsi à mieux comprendre l’activité des équipes médicales en situation de crise multi-victimes en vue de mieux les y préparer. Deux enjeux importants du projet sont : 1) l’anticipation des usages souhaités et possibles du futur outil par les formateurs et les formés pour favoriser l’apprentissage et l’enseignement des dimensions collectives de l’activité des équipes médicales, 2) évaluer les usages du futur outil par les formateurs et les formés a) pendant le processus de conception pour orienter les prises de décisions et b) avec le prototype final.

 

LIMSI
Campus universitaire bât 508
Rue John von Neumann
F - 91405 Orsay cedex
Tél +33 (0) 1 69 15 80 15
Email

RAPPORTS SCIENTIFIQUES

Le LIMSI en chiffres

10 équipes de recherche
100 chercheurs et enseignants-chercheurs
40 ingénieurs et techniciens
60 doctorants
70 stagiaires

 Université Paris-Sud nouvelle fenêtre

 

Paris-Saclay nouvelle fenêtre