Recherche

Les recherches effectuées au LIMSI couvrent un très large spectre allant de la thermodynamique au cognitif. Elles peuvent se regrouper en quatre grandes thématiques.

Traitement du langage parlé, écrit et gestuel

Une grande partie du potentiel de recherche du LIMSI est tournée vers le développement de systèmes de communication et d'interaction entre l'homme et la machine. Une partie de ces systèmes est fondée sur l'analyse automatique de la langue écrite et orale, du traitement du signal à ses composantes sémantiques. Le traitement de la langue écrite se concentre plus particulièrement sur la recherche d'information dans de grands ensembles documentaires hétérogènes à l'aide de systèmes de question-réponse. Les recherches concernent à la fois le domaine général ou un domaine de spécialité comme la médecine. Le traitement de la langue parlée concerne la transcription automatique de dialogues oraux sur des supports variées incluant entre autres l'identification des locuteurs, la reconnaissance de la langue et l'identification des émotions. Un axe de recherche récent concerne la traduction automatique. Enfin le traitement du geste appliqué ici à la langue des signes ouvre de nouvelles perspectives concernant la communication entre l'homme et la machine. Ces recherches sont portées par les groupes ILES (pour les langues écrites et signées), TLP (pour la langue parlée) et AA (pour les aspects liés plus généralement au son).

Ces activités donnent lieu à la constitution de grands corpus multimodaux et à une activité de recherche concernant la méthodologie d'évaluation de tels corpus en liaison avec les performances des systèmes d'interaction.

Interactions Homme-Machine

Le thème précédent trouve son aboutissement et ne saurait se développer sans la conception et le développement d'interfaces avancées, combinant les modalités, pour une interaction naturelle, contextuelle, adaptative, intelligente... Les activités de recherche de ce thème concernent l'étude, l'intégration et l'évaluation, dans les systèmes informatiques, de différentes formes d'interfaces et moyens d'interaction possibles (gestuels ou graphiques), non seulement entre un humain et un ordinateur ou un système robotique mais également entre plusieurs humains par l'intermédiaire de systèmes répartis médiatisés. Ces interactions vont jusqu'à l'immersion dans un dispositif de Réalité Virtuelle.  Cette recherche est essentiellement tournée vers la dimension supplémentaire apportée par l'immersion dans le développement de nouvelles formes d'interaction homme-machine. Elle se concentre sur les questions de multimodalité dans leurs composantes visuelles, audio et haptiques. Une partie de cette activité est consacrée au développement de méthodes de réalité augmentée mettant en relation le réel et le virtuel pour des applications médicales ou artistiques. La plateforme de réalité virtuelle du LIMSI est également mise à profit pour développer des collaborations industrielles dans le domaine de la revue de projet et de la CAO immersive. Un autre objectif est la visualisation interactive de grandes masses de données produites par la modélisation et la simulation de grands systèmes physiques (bioinformatique, mécanique des fluides).Une partie de ces développements dans le domaine des interactions renvoie à des questionnements fondamentaux sur la perception dans ses composantes visuelles et acoustiques, en relation avec les mécanismes cognitifs associés.

Ces recherches sont portées par AMI , CPU, AA et VENISE.

Mécanique des fluides : instabilités et turbulence

Dans cette thématique, les objectifs sont la compréhension et la prédiction des mécanismes d'instabilité qui expliquent la transition entre régime laminaire et turbulent, ainsi que l'amélioration des capacités prédictives des écoulements turbulents en particulier en régime d'instationnarité à grande échelle. Ces objectifs exigent des améliorations méthodologiques continues pour l'intégration ou la résolution numérique des équations tant d'un point de vue modélisation et approximation que pour la comparaison même de réalisations turbulentes. Ces avancées sont mises au service de la manipulation et du contrôle de certaines classes d'écoulement externe et interne.

Ces recherches sont principalement portées par les groupes AERO et ETCM.

Transferts et Energétique

Dans ce domaine, une grande partie des travaux a pour objectif, la compréhension, la modélisation et la maîtrise des échanges de chaleur et de masse entre un solide et un fluide. On réalise d'une part des études de phénomènes élémentaires ou isolés comme  l'ébullition sur site isolé ou l'homogénéisation de milieux poreux périodiques, pour en déduire leurs propriétés de transfert macroscopiques et ainsi envisager l'optimisation des systèmes dans lesquels ils interviennent. En général, la complexité des phénomènes abordés nécessite de recourir principalement à l'investigation expérimentale, comme dans les transferts aux micro-échelles ou en cinétique d'adsorption, où la qualité de la métrologie est essentielle. En complément, on s'efforce de développer les approches de modélisation et de simulation numérique, comme dans la thématique de croissance de bulles de vapeur isolée ou pour l'analyse thermodynamique des écoulements de convection naturelle. En parallèle, une activité importante en thermoacoustique, dont la finalité technologique est la conception et le dimensionnement de machines pour faire du froid à basse température, met en synergie des compétences disciplinaires en métrologie PIV, en instabilités thermo-hydrodynamiques, transferts couplés en convection non-Boussinesq ou encore homogénéisation. Ces recherches sont portées par le groupe TSF.

LIMSI
Campus universitaire bât 508
Rue John von Neumann
F - 91405 Orsay cedex
Tél +33 (0) 1 69 15 80 15
Email

RAPPORTS SCIENTIFIQUES

Le LIMSI en chiffres

10 équipes de recherche
100 chercheurs et enseignants-chercheurs
40 ingénieurs et techniciens
60 doctorants
70 stagiaires

 Université Paris-Sud nouvelle fenêtre

 

Paris-Saclay nouvelle fenêtre