Vers des agents conversationnels capables de réguler leurs émotions

Thèse d'Alya YACOUBI, sous la direction de Nicolas SABOURET. Soutenance le 14 novembre 2019 à 14:00

Jury

  • Magalie Ochs, Maître de conférence LIS, Aix-Marseille Université, rapporteure
  • Sylvie Pesty, Professeure LIG, Université Grenoble Alpes, rapporteure
  • Emiliano Lorini, Chargé de recherche IRIT, Université Paul Sabatier, examinatrice
  • Sophie Rosset, Directrice de recherche LIMSI, CNRS, examinatrice,
  • Pascal Arbault, Directeur Général DAVI, les Humaniseurs, invité
  • Didier Bultiauw, Directeur R&D DAVI, les Humaniseurs, invité
  • Nicolas Sabouret, Professeur LIMSI, Université Paris-Sud, encadrant

Les agents virtuels conversationnels ayant un comportement social reposent souvent sur au moins deux disciplines différentes : l’informatique et la psychologie. Dans la plupart des cas,les théories psychologiques sont converties en un modèle informatique afin de permettre aux agents d’adopter des comportements crédibles. Nos travaux de thèse se positionnent au croisement de ces deux champs disciplinaires. Notre objectif est de renforcer la crédibilité des agents conversationnels. Nous nous intéressons aux agents conversationnels orientés tâche, qui sont utilisés dans un contexte professionnel pour produire des réponses à partir d’une base de connaissances métier. Nous proposons un modèle affectif pour ces agents qui s’inspire des mécanismes affectifs chez l’humain. L’approche que nous avons choisie  de mettre en œuvre dans notre modèle s’appuie sur la théorie des Tendances à l’Action en psychologie. Nous avons proposé un modèle d’émotions en utilisant un formalisme inspiré de la logique BDI pour représenter les croyances et les buts de l’agent. Ce modèle a été implémenté dans une architecture d’agent conversationnel développée au sein de l’entreprise DAVI. Afin de confirmer la pertinence de notre approche, nous avons réalisé plusieurs études expérimentales. La première porte sur l’évaluation d’expressions verbales de la tendance à l’action. La deuxième porte sur l’impact des différentes stratégies de régulation possibles sur la perception de l’agent par l’utilisateur. Enfin, la troisième étude porte sur l’évaluation des agents affectifs en interaction avec des participants. Nous montrons que le processus de régulation que nous avons implémenté permet d’augmenter la crédibilité et le professionalisme perçu des agents, et plus généralement qu’ils améliorent l’interaction. Nos résultats mettent ainsi en avant la nécessité de prendre en considération les deux mécanismes émotionnels complémentaires : la génération et la régulation des réponses émotionnelles. Ils ouvrent des perspectives sur les différentes manières de gérer les émotions et leur impact sur la perception de l’agent

LIMSI
Campus universitaire bât 507
Rue du Belvedère
F - 91405 Orsay cedex
Tél +33 (0) 1 69 15 80 15
Email

RAPPORTS SCIENTIFIQUES

Rapport scientifique

 

Le LIMSI en chiffres

7 équipes de recherche
100 chercheurs et enseignants-chercheurs
40 ingénieurs et techniciens
60 doctorants
70 stagiaires

 

Paris-Saclay nouvelle fenêtre


Logo DataIA

 

© 2015 LIMSI CNRS