Actualités

Convection turbulente dans les cellules de Rayleigh-Bénard avec des conditions limites modifiées

Andrés Castillo soutient sa thèse mercredi  13 septembre 2017 à 14h, à l'UPMC salle Paul Germain (Salle 401 Tour 55-65).

Jury :

Mme. Francesca Chillà - ENS Lyon - Rapporteuse
M. Mahendra K. Verma - IIT Kanpur - Rapporteur
M. Denis Funfschilling - ICube - Examinateur
M. Stephane Popinet - Institut d’Alembert -Examinateur
Mme Bérengère Podvin - LIMSI - Examinatrice
Mme Anne Sergent - LIMSI - Co-directrice de Thèse
M. Maurice Rossi - Institut d’Alembert - Directeur de Thèse

 stream castillo

Une caractéristique remarquable de la convection de Rayleigh-Bénard qui concerne une couche de fluide horizontale chauffée par le bas et refroidie par le haut, est l’établissement spontané de l’ordre spatial et la formation d’une circulation cohérente à grande échelle. Comment les différents facteurs, tels que la géométrie du domaine et les conditions limites, influencent l’écoulement à grande échelle, restent une question ouverte. Malgré sa simplicité apparente, la convection de Rayleigh-Bénard présente une dynamique à grande échelle incroyablement riche et complexe, tels que des modes de torsion et du battement, la rotation du plan et des cessations de la circulation, qui coexistent souvent et se
concourent. Une approche couramment utilisée dans l’étude des cessations, consiste à contraindre la circulation à grande échelle à un plan en limitant le domaine fluide à une cellule carrée (2D) ou à une cellule rectangulaire mince (quasi-2D). Cependant, il n’est pas tout à
fait clair si les retournements 2-D et (quasi-)2-D correspondent au même phénomène.

 


LIMSI
Campus universitaire bât 507
Rue du Belvedère
F - 91405 Orsay cedex
Tél +33 (0) 1 69 15 80 15
Email

RAPPORTS SCIENTIFIQUES

Le LIMSI en chiffres

10 équipes de recherche
100 chercheurs et enseignants-chercheurs
40 ingénieurs et techniciens
60 doctorants
70 stagiaires

 Université Paris-Sud nouvelle fenêtre

 

Paris-Saclay nouvelle fenêtre