Actualités

Nouvelles approches pour la portabilité, la non-intrusivité et l'accessibilité des interfaces de manipulation 3D

Thèse de Paul Issartel, groupe AMI, le 3 avril 2017 à 14h au LIMSI

La thèse porte sur l'interaction avec des objets virtuels 3D, et plus particulièrement leur manipulation : sélection, translation et rotation. Les plate-formes d'interaction les plus utilisées aujourd'hui pour ce type de tâche (ordinateur personnel et appareil mobile) ont été conçues avant tout pour l'interaction 2D, et sont donc peu adaptées à lamanipulation 3D. Il existe pourtant des solutions plus efficaces : les interfaces de réalité virtuelle. Cependant, ces systèmes restent trop souvent encombrants, onéreux et/ou intrusifs pour l'utilisateur, et demeurent sous-utilisés pour cette raison. Dans cette thèse, nous proposons et étudions de nouvelles approches pour rendre ce type d'interaction moins contraignant tout en conservant son efficacité. Les principaux axes explorés sont la portabilité de l'interface, sa non-intrusivité, et l'utilisation de dispositifs plus accessibles au grand public.

Jury :

Anatole Lécuyer, IRISA / Inria Rennes (rapporteur)

Martin Hachet, Inria Bordeaux (rapporteur)

Sabine Coquillart, Inria Rhône-Alpes (examinateur)

Tobias Isenberg, Inria Saclay (examinateur)

Gilles Bailly, ISIR / UPMC (examinateur)

Mehdi Ammi (directeur de thèse)

Florimond Guéniat, Univ. Illinois (co-encadrant)

 

LIMSI
Campus universitaire bât 508
Rue John von Neumann
F - 91405 Orsay cedex
Tél +33 (0) 1 69 85 80 80
Email

RAPPORTS SCIENTIFIQUES

Le LIMSI en chiffres

10 équipes de recherche
100 chercheurs et enseignants-chercheurs
40 ingénieurs et techniciens
60 doctorants
70 stagiaires

 Université Paris-Sud nouvelle fenêtre

 

Paris-Saclay nouvelle fenêtre